Markéta Fingerová, anthropologue et doctorante

https://aau.archi.fr/equipe/marketa-fingerova/

Co-design avec des habitants aînés pour l’évolution de la conception et de l’adaptation de l’habitat pavillonnaire dans les milieux périurbanisés.

RÉSUMÉ DE LA THÈSE : Cette recherche aborde la question de l’adaptation de l’habitat pavillonnaire au vieillissement de la population dans les milieux périurbanisés, les habitants aînés étant les détenteurs de savoirs et de savoir-être issus de leurs comportements, pratiques et habitudes. Cela en fait des usagers innovateurs pour le design de l’habitat. Il apparaît donc impératif de collaborer avec eux dès sa conception par la mise en place de dispositifs et d’écosystèmes adaptés. L’environnement résidentiel des zones périurbanisées représente un cadre familier, sécurisant et une forme d’indépendance pour ses habitants mais il peut devenir hostile pour les plus âgés. Les transitions qu’impose le vieillissement les amènent de vivre dans leur maison d’une manière différente. L’enjeu principal de la thèse est d’imaginer et mettre en œuvre une démarche de co-design avec des habitants aînés pour proposer des solutions d’adaptation de l’habitat pavillonnaire au vieillissement. La méthodologie s’appuie sur une démarche qui croise les disciplines de l’anthropologie, de l’architecture et du design. Dans l’écosystème des compétences que mobilisent l’architecture et le design, l’anthropologie apparaît de plus en plus comme une ressource essentielle pour humaniser l’innovation. Nous avons réalisé une étude ethnographique dans les milieux périurbanisés nantais avec des aînés et leurs aidants. Elle a identifié le besoin d’une approche spécifique dans la façon de faire du co-design avec cette population pour trouver les bons outils qui « accompagnent » l’habitant aîné dans le co-design et l’aident à s’exprimer et imaginer des solutions. Comment harmoniser et équilibrer le pouvoir décisionnaire des personnes vieillissantes et de ceux qui les entourent (famille, acteurs locaux…) ? L’étude ethnographique a permis d’identifier les thématiques à développer pendant des ateliers de co-design et les outils de travail idoines, pour expérimenter et évaluer ensuite des modèles de co-design et des supports de créativité en incluant les aînés, leur famille et d’autres acteurs. Notre recherche s’attache ainsi à répondre à la question : Comment l’habitant-aîné peut-il s’exprimer et se faire entendre par son entourage au sujet de l’adaptation de son pavillon au vieillissement ?

DIRECTEUR DE LA THÈSE : Daniel Siret (École nationale supérieure d’architecture de Nantes – Laboratoire Ambiances Architecture Urbanités – Centre de recherche nantais Architectures Urbanités) & CO-ENCADRANT : Gaël Guilloux (École de design Nantes Atlantique)

CHAMPS DISCIPLINAIRES : Urbanisme – Aménagement de l’espace

MOTS-CLÉS : habitants aînés, maison, adaptation au vieillissement, périurbain, pratiques habitantes, modes de vie, habitudes, transitions, ethnographie, design-ethnographie, co-design, interdisciplinarité

TERRITOIRES ANALYSÉS : périurbain nantais (Vertou, Rezé)

FINANCEMENTS :  50% financement doctoral du Ministère de la Culture, 50% financement doctoral de RFI-OIC


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.